Qui sommes-nous ?

Le REP, qu’est-ce que c’est ?

 

Un centre de ressources

Nous sommes un réseau d’éducation populaire tourné vers l’action. Il rassemble une équipe d’organisateurs locaux, appartenant à de nombreuses organisations publiques, associatives, syndicales, mutualistes et politiques, mais aussi d’intellectuels, de conférenciers et de militants de la logistique de l’éducation populaire.

Notre objectif est de participer à la refondation de l’éducation populaire en France. A notre sens, cette refondation prend une forme immédiatement concrète.logo

Il s’agit d’une part de répondre à la demande sociale de compréhension du monde, à un moment où l’histoire s’accélère et où le discours médiatique sème la confusion dans les esprits. Lorsque les enjeux fondamentaux s’obscurcissent sous les discours d’experts autorisés ou les polémiques les plus stériles, il faut tenter de jeter un peu de lumières dans le débat public.

Ce faisant, il s’agit d’autre part de refuser et de s’interdire toute position de surplombance, toute restriction des analyses à une dimension ou un principe prétendument premier. Entre la question sociale, le défi écologique ou le principe de laïcité, nous refusons de choisir. En effet, de même que Jean Jaurès avait en son temps proposé la liaison entre les combats démocratiques, sociaux et laïques, nous pensons qu’il faut aller au-delà et que l’avenir est à la globalisation des combats.

Depuis plus de 10 ans, les membres du réseau pratiquent cette forme d’éducation populaire au sein d’une ou de plusieurs des organisations amies qui aujourd’hui se fédèrent. Nous avons par exemple largement participé dans la décennie aux campagnes d’éducation populaire d’ATTAC France et de l’UFAL.

Un organisateur d’éducation populaire

Aujourd’hui, la demande sociale est de plus en plus diverse, d’abord en France: lycées, MJC, communes, Universités populaires locales, comités locaux d’ATTAC et de l’UFAL, associations laïques,associations écologiques, sections locales LDH, collectifs services publics, collectifs retraites, collectifs santé, collectifs protection sociale, UL et UD CGT, structures locales Sud Solidaires, Confédération paysanne, UNSA 60, CFDT Retraités, PRG, sections locales du PS, structures locales du PCF, CIDEFE, comités locaux du PG, comité local du MPEP, ateliers du GODF, centre civique d’étude du fait religieux de Montreuil, mutuelles, etc.

Cette demande n’est pas moins forte à l’étranger, dans les Forums sociaux internationaux, et notamment celui sur la santé, où nous sommes intervenus. Mais aussi à Alger, où à l’invitation du Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD), nous avons participé à l’animation d’un stage de formation de deux jours en mars 2010 sur « laïcité et féminisme », ainsi qu’un un autre de trois jours pour des étudiants algériens en juillet 2011 sur les thèmes de la laïcité, de la république sociale, du féminisme et de la sexualité.

Nous assumons près de 150 initiatives par an.
 Actuellement, notre travail s’articule  autour de trois pôles comme de trois formes d’éducation populaire : la conférence publique, le cycle de conférence et le stage de formation. Nous travaillons à l’élaboration de formes nouvelles : conférence gesticulée, théâtre, cinéma, ateliers de recherche de savoirs, etc.
Nous avons plusieurs cycles actuellement en développement avec plusieurs partenaires notamment celui d’Edifice santé globale pour la France, mais nous préparons aussi d’autres initiatives en Afrique du Nord.

Notre ambition est de faire enfin de l’éducation populaire un acteur et une modalité décisive des transformations sociales que la conjoncture appelle.

Rejoignez le REP !

Comments are closed.