Il y aura un avant et un après janvier 2015

Depuis la dernière lettre du REP, trois évènements majeurs ont marqué le mois de janvier 2015. Les assassinats des 7, 8,9 janvier, la victoire de Syriza en Grèce, la démonstration de force de Podemos en Espagne. Une partie des militants n’y ont vu que des justifications de leurs pensées dogmatiques. Heureusement, d’autres ont compris que ces trois évènements questionnent nos anciennes certitudes, ébranlent les croyances d’hier, permettent une remise en cause de nos pratiques sociales et politiques notamment sur la stratégie politique.

 

LES ASSASSINATS DES 7, 8,9 JANVIER

 

attentats charlieNotons d’abord qu’il y a eu une réplique un mois plus tard à Copenhague des assassinats de Paris. Des français ont tué d’autres français. Ceux qui ont été assassinés l’ont été parce qu’ils étaient athées attachés à la liberté d’expression, parce qu’ils étaient policiers, parce qu’ils étaient juifs. Et suite à cela, nous avons vécu une montée des incivilités et des discriminations envers les juifs et les musulmans. Alors qu’il y a eu un gigantesque mouvement populaire lors des rassemblements spontanés des 7,8 et 11 janvier dont la signification principale était la volonté d’un vivre ensemble entre athées, agnostiques, catholiques, protestants, juifs, musulmans, bouddhistes et autres grâce au principe d’organisation sociale et politique qu’est la laïcité. Et ce n’est pas la triste instrumentalisation politico-médiatique des chefs d’Etats et des médias dominants qui ont marché quelques centaines de mètres qui peuvent « cacher » notamment en province ce gigantesque rassemblement populaire.

Mais peu de commentateurs, de responsables politiques, syndicaux ou associatifs sont sortis des systèmes simplistes de la causalité unique y compris les organisations naguère d’éducation populaire.

L’éducation populaire indépendante, quant à elle, se doit, au contraire, de clarifier le complexe, d’expliciter l’ensemble des causes multiples. Qui ne comprend pas son histoire se prépare à revivre les mêmes conséquences dans un autre contexte. C’est à cela que s’est attelé le Réseau Education Populaire qui a construit, en se servant des analyses du journal Respublica (1), un discours d’éducation populaire sur ce sujet qui commence à tourner avec une conférence interactive intitulé « Charlie et après ? ». Vous avez la possibilité d’utiliser les intervenants du REP en les contactant sur l’adresse de contact du Réseau (2).

 

LA VICTOIRE DE SYRIZA EN GRECE ET LA DEMONSTRATION DE FORCE DE PODEMOS EN ESPAGNE

 

La plupart des organisations antilibérales françaises ont organisé des meetings de soutien en ne s’appuyant que sur leur proximité en terme de ligne politique anti-austérité.Podemos Mais peu ont expliqué pourquoi, dans le même temps, dans la 4ème circonscription législative du Doubs, circonscription populaire, l’ensemble de l’Autre gauche française (toutes les organisations du Front de gauche+ le NPA+ les chevènementistes du MRC) ont fait un score marginal de 3,6%, soit dix fois moins que Syriza en Grèce, avec une nouvelle percée diabolique du FN. D’aucuns expliqueront, à juste titre, que le désastre des politiques austéritaires est plus fort. Mais cela ne peut pas expliquer ce rapport de 1 à 10. Il manque pour cette compréhension de voir que la stratégie employée par Syriza et Podemos est contradictoire avec celle de l’Autre gauche française. Voilà un beau sujet pour une initiative d’éducation populaire qui commence à tourner avec une conférence interactive intitulée « Les enseignements de l’autre stratégie de Syriza et de Podemos ». Là encore, vous pouvez joindre les intervenants du Réseau Education Populaire sur l’adresse de contact du Réseau (2). Car si on ne comprend pas ces différences de stratégie, on se prépare à revivre, dans un autre contexte, toutes choses étant inégales par ailleurs, une évolution comme dans les années 30 !

 

CONSCIENTISATION ?  EMANCIPATION ET AUGMENTATION DE LA PUISSANCE D’AGIR

 

Comprendre, prendre conscience, émanciper, augmenter la puissance d’agir du peuple, n’est-ce pas le rôle de l’éducation populaire ?

Et si nous discutions ensemble, vous organisateurs d’évènements et nous centre de ressources en éducation populaire, sur des initiatives « sur mesure » d’éducation populaire qui vous correspondant hors du prêt-à-porter habituel et traditionnel (3)?

Et si nous discutions ensemble, vous organisateurs d’évènements et nous centre de ressources en éducation populaire, sur des cycles d’éducation populaire utilisant toutes les formes d’éducation populaire que nous pouvons vous proposer (3)?

Si vous êtes prêt à discuter avec nous, contactez nous sur notre adresse de contact (2). Nous pourrons alors convenir d’un entre tien téléphonique ou d’une réunion in vivo.

N’hésitez pas à nous interroger pour vos initiatives sur le courriel reseaueducationpopulaire@gmail.com.

 

 

(1) gaucherepublicaine.org

(2) reseaueducationpopulaire@gmail.com

(3) Voir l’autre article de cette lettre intitulée « L’éducation populaire pour retrouver l’espoir d’un chemin vers l’émancipation »

Comments are closed.