Compte rendu du séminaire général du REP le 7 septembre 2013

Etaient présents : Bernard T., Audrey B., Catherine J., Jacques L., Christian D., Elisabeth C., Soad B., Solange C., Odette M., Jean-Jacques M., Jean R., Vincent D., Pierre B., Monique V.

Informations importantes

  • Le REP a reçu la nouvelle insertion au JO avec les modifications de l’association et va pouvoir déposer son dossier de demande d’agrément Education populaire.

  • Le REP a reçu une subvention FDVA ; il faut donc discuter de son utilisation pour des formations internes. Le montant accordé 3 850 euros ne correspond pas à notre demande 27 300 euros. Nous avions pensé 39 journées de formation or nous pouvons préparer 5,5 journées pour 33 stagiaires.

– Session 1 Formation technique pour l’éducation populaire soit 2 jours autour de la communication électronique

Session 2 Formes d’éducation populaire soit 1,5 jours pour sensibiliser aux différentes formes d’éducation populaire que nous connaissons et un temps d’approfondissement
Dans la mesure où nous sommes en lien avec la Fédération des MJC île de France, nous pourrions ouvrir cette session au personnel des MJC.
Nous pouvons répartir ainsi : 1 journée autour du cinéma, 1 journée théâtre forum + conférences populaires et gesticulées. Il reste à définir le lieu. Il est possible de définir un thème commun aux deux jours. Pour la journée théâtre, il pourrait y avoir du théâtre forum par NAJE, et de la conférence populaire par Arc en ciel théâtre.

Session 3 Formation thématique : 2 journées qui peuvent se présenter de deux manières.

Possibilité n°1 : 1 jour Grand auteur Jaurès et 1 jour thème la République sociale. Possibilité n°2 : travailler deux thèmes déjà balisé comme les Retraites ou la Laïcité mais qui mériterait d’être actualisé, approfondi. 1 thème par journée et qui peuvent être liés.

Ce sont deux possibilités : soit 2 jours sur une réflexion plus générale de la société (le modèle alternatif que nous défendons) ou bien 2 jours sur des thèmes plus précis.

Ceci fait débat au sein du REP : devons-nous partir de la pensée globale pour aller vers les thèmes ou bien l’inverse devons-nous partir du thème pour aller vers la pensée globale ?

La question du public joue : il s’agit d’une formation interne donc nous pourrions partir de la pensée globale qui nous intéresse tous.
La question se pose alors de l’intérêt de partir d’un postulat tel que la République sociale : l’éducation populaire n’a-t-elle pas pour objet de partir des pratiques, des questions de terrain pour mener à une pensée globale et non l’inverse ?
Pourquoi partir d’un postulat est-il important ? Pour gagner du temps notamment, car discuter sérieusement de chaque idée et décortiquer chaque postulat prendrait un temps impensable. Alors que partir d’une pensée globale que nous défendons permet de partir d’une base, de descendre vers des thèmes particuliers pour revenir vers la pensée globale et l’actualiser, la reformuler.
La question est en fin de compte : Quelle logique pédagogique adopter ? car nous sommes d’accord sur l’importance d’interroger un modèle alternatif sur la base de questions concrètes et de penser des questions concrètes en ayant une pensée globale.

Proposition : 1 journée Grand auteur Jaurès + 1 journée République sociale avec des temps d’échanges très importants pour que les allers-retours entre le modèle alternatif et des thèmes puissent se faire. Et que l’on discute de la pédagogie : comment allons-nous permettre à un public de créer par lui-même ce cheminement entre les questions de terrain et une pensée globale ? Ces deux journées seraient nécessairement suivies de deux autres mettant en discussion deux thèmes précis tels que Laïcité ou Démocratie … afin de bien mettre en jeu ce que le modèle alternatif de la République sociale apporte à un thème précis qu’est la Laïcité par exemple.

Suite du séminaire de Panazol

Comment insuffler de l’éducation populaire dans la prochaine journée organisée par le CAC de Panazol/2014 ? De l’animation socio culturelle vers l’éducation populaire… Comment poursuivre la réflexion sur la question de la formation initiée dans la région du Limousin par Hubert Hurard ? Nous devrons programmer ultérieurement un calendrier pour travailler au projet d’un « Institut national de l’Education populaire « .

Relations du REP avec ses partenaires

0 de conduite travaille avec le théâtre du Vent se lève sur 3 projections débats.
La première (30/11/13) est la projection « D’une école à l’autre » avec un débat sur l’art, la pédagogie et les classes sociales.
La deuxième concerne « Les jours heureux » (Gilles Perret) + « L’esprit de 45 » (Ken Loach) avec un débat sur les avancées sociales suivant la guerre et leur détricotage ultérieur (démarrage dès la fin septembre dans l’Oise avec Attac.)
La troisième projection (17/05/14) est encore en chantier sur la question du colonialisme avant et aujourd’hui.

Dès octobre, des interventions du REP sont programmées à la MJC de Ris-Orangis. Des contacts sont également pris avec la MJC de Chilly-Mazarin.

Développement des conférences gesticulées par Pierre Bray sur la question des retraites en duo avec Marie-Pierre Bozec.

Nous allons entrer dans un travail de partenariat poussé avec la Fédération régionale des MJC de l’Ile-de-France et un calendrier des discussions sera élaboré ultérieurement pour qu’une discussion collective puisse avoir lieu entre nous et la Fédération.

 

 

 

Comments are closed.